Traduire son site soi-même : bonne ou mauvaise idée ?

Traduire son site soi-même : bonne ou mauvaise idée ?

Vous êtes entrepreneur et souhaitez transformer votre site e-commerce en site multilingue dans l’objectif de développer vos ventes à l’international ? Vous êtes blogueur et envisagez une traduction afin d’améliorer la visibilité de votre site à l’étranger ? Traduire son site par soi-même est tentant, pour aller plus vite et limiter les coûts. Attention, un projet de traduction multilingue n’est pas à prendre à la légère. Voyons ensemble si c’est une bonne ou une mauvaise idée de se lancer dans la traduction de son site Internet seul.

Traduire son site Web soi-même est risqué

Pour lancer un site multilingue, utiliser un traducteur automatique peut sembler plus simple et rapide. Ou bien vous êtes bilingue, et vous vous croyez capable d’assumer seul la traduction de votre site dans une autre langue ? Attention, traduire son site soi-même n’est pas une solution judicieuse, et peut être même contre-productif.

Traducteur automatique vs un traducteur professionnel

Coquilles, fautes d’orthographe ou de grammaire… si les erreurs sont flagrantes sur vos pages, elles peuvent faire fuir vos futurs clients. Non seulement, vous perdez en crédibilité mais vous pouvez aussi être pénalisé par l’algorithme de Google. De ce fait, les logiciels de traduction automatique (ex. Google Traduction) sont tout simplement à proscrire, car ils donnent lieu à de nombreuses erreurs de traduction et d’interprétation.

Un traducteur professionnel ne fait pas de mot à mot sans s’intéresser au contexte. Au contraire, il maîtrise les nuances de sens des mots et des expressions dans la langue cible, parce qu’il connaît la culture du pays cible. On ne s’improvise pas traducteur, car seul un professionnel formé et expérimenté est capable de rédiger, corriger et relire vos pages. En faisant appel à une agence de traduction, vous obtiendrez rapidement une traduction rigoureuse de votre site. Mais cela ne sera pas suffisant et nous allons voir pourquoi.

Une traduction incomplète

Pour s’ouvrir à l’international, l’entrepreneur doit traduire la totalité de son site, sans oublier les pages importantes que constituent les conditions générales de vente et de livraison, les mentions légales, la politique de confidentialité, etc. Elles sont essentielles pour établir une relation de confiance avec vos futurs clients. Vous êtes un peu perdu dans votre projet de traduction multilingue ? Lisez cet article qui peut vous aider à savoir par quoi commencer.

Vous pouvez réaliser votre site avec un CMS (« Content Management System »), une plateforme intégrée. Il existe de nombreux plugins sur WordPress, la plateforme la plus populaire chez les entrepreneurs, qui peuvent aider à réaliser un site multilingue. Lisez cet article sur les plugins incontournables de WordPress (lien article). L’avantage est qu’ils vous aident à structurer vos pages, vous permettent d’ajouter du contenu qui ne sera pas considéré comme dupliqué (« duplicate content ») par Google et favorisent une navigation facile d’une langue à l’autre.

Réussir un projet de site multilingue exige une optimisation complète et adaptée de votre site et de vos pages Web, en appliquant des techniques éprouvées : c’est un métier à part entière !

Traduire son site par soi-même, bonne ou mauvaise idée ?

Traduire son site Internet soi-même est une mauvaise idée si

Après une traduction standard, vous allez vite réaliser que vous n’apparaissez plus sur la SERP (« Search Engine Result Page ») ou première page des résultats de Google) ou que vous n’obtenez plus de bons scores de référencement naturel. Pire encore, vous n’apparaissez plus dans les résultats de recherche avec vos mots-clés et requêtes-clés. Le trafic de votre site et votre positionnement sur Google se sont dégradés.

Vous n’êtes pas traducteur SEO multilingue

Faire appel à un traducteur SEO multilingue formé aux techniques du référencement international pour réaliser un site multilingue est absolument nécessaire. Le SEO multilingue est vraiment efficace pour garantir l’optimisation de votre site dans la langue du pays que vous ciblez. Le traducteur SEO multilingue peut proposer ses services de traduction en plusieurs langues car il en maîtrise toutes les nuances, ainsi que les règles de ponctuation, grammaire et orthographe. Ce qui le rend indispensable est qu’il peut rédiger des contenus de qualité qui plaisent aux moteurs de recherche, en jonglant avec les contraintes de référencement naturel.

En effet, un mot-clé en français avec peu de concurrence et un grand volume de résultats sur Google n’aura pas forcément la même portée dans la langue cible. Les mots-clés de votre stratégie de référencement naturel ne seront pas les mêmes dans le pays cible et ne doivent donc pas être traduits littéralement. Avec une bonne connaissance de la culture et de la langue du pays ciblé, ce travail de recherche de mots-clés pertinents peut être réalisé aisément. Le traducteur qui maîtrise les techniques du SEO peut rédiger des contenus multilingues optimisés, pour conserver les acquis issus d’un travail de référencement de longue haleine.

Vous ne connaissez pas le référencement international

En 2019, Laura Fontaine de Ghélin, traductrice et relectrice à la tête d’une agence de traduction en Belgique, s’est lancée dans le projet de former des traducteurs souhaitant développer cette compétence aujourd’hui très recherchée. C’est ainsi qu’est né SEO Translation Team, qui propose un blog sur les bonnes pratiques du référencement international. Ces professionnels expérimentés sont maintenant à la disposition des entrepreneurs. Consultez leurs profils et contactez-les sans tarder pour réaliser un site multilingue optimisé ou créer du contenu multilingue optimisé.

Le traducteur multilingue SEO, avec ses multiples casquettes, joue aujourd’hui un rôle clé dans l’augmentation du chiffre d’affaires d’un site marchand. Il garantit que la version finale de votre site sera totalement optimisée en s’attachant à rechercher des mots-clés pertinents dans la langue cible et à détecter des requêtes-clés accrocheuses dans la culture cible. Afin de soigner le référencement et booster le trafic d’un site multilingue, le traducteur SEO multilingue peut également trouver des articles sponsorisés et mener une campagne de netlinking, c’est-à-dire trouver des liens qui pointent vers votre site, recommandés par Google. Il peut aussi réaliser le sous-titrage multilingue de vos vidéos YouTube et veiller à la localisation, c’est-à-dire adapter votre contenu en fonction d’une localité ou d’une région donnée.

Ce qu’il faut retenir si vous souhaitez traduire votre site vous-même

Traduire son site soi-même est très peu recommandé et représente un choix hasardeux, car les erreurs éventuellement présentes risquent de ternir votre réputation et faire fuir vos clients potentiels. Pour ne pas perdre tous vos acquis en référencement naturel, faites appel à un traducteur multilingue SEO. Formé à ces deux tâches différentes et complémentaires, il constitue la solution idéale pour gagner du temps et réussir votre projet de traduction multilingue.

Cet article a été rédigé par Véronique Lavroff. Retrouvez Véronique Lavroff sur LinkedIn.

Cet article a été relu et corrigé par Brigitte Pargny. Retrouvez Brigitte Pargny sur LinkedIn.